01 48 78 30 88 enfance.grape@wanadoo.fr

ENFANTS, PARENTS ET PROFESSIONNELS

Travailler avec de jeunes enfants pose pour les professionnel(le)s la question des enjeux
 de la rencontre : celle de l’enfant et ses parents, celle de l’enfant singulier, et celle de l’enfant au sein d’une collectivité.
 Comment accompagner chaque enfant dans son cheminement en direction du grandir ? Quel sens donner aux signes sous-jacents à certains comportements, lesquels mettent
en difficulté, voire en souffrance, l’enfant et l’adulte ?
Quels moyens chaque professionnel construit-il pour soutenir la créativité d’un enfant
et l’aider à développer sa capacité à vivre en groupe ?

Public : Professionnels travaillant en PMI, dans les maternités, en pédiatrie et néonatologie, centres maternels, services de prévention et de soins (CAMSP, AEMO, pédopsychiatrie…) ou travaillant dans les lieux d’accueil de la petite enfance (crèches, lieux parents-enfants, groupes de parents…).

 

 

 

Comment repérer les dysfonctionnements 
du lien mère-enfant ?

Liens précoces de l’enfant à la mère, au père.

 

Le tout-petit se construit d’abord dans sa relation
à la mère, premier lieu de son existence.
Elle doit prodiguer les soins et les signes d’attention indispensables à la survie et l’évolution de son enfant, en respectant son rythme, son âge, ses particularités, organisant son univers pulsionnel, lui permettant la découverte du rapport à l’autre. L’entourage joue un rôle fondamental d’accompagnement dans ce processus (le père de l’enfant, l’univers familial, les structures mises en place par la société), créant un espace de dialogue et de partage pour la mère et permettant la socialisation de l’enfant. Comment un professionnel peut-il prendre en compte et accompagner les mères et pères en difficulté et en même temps être attentif aux effets pour l’évolution de l’enfant ?
Comment le repérage et l’accompagnement doivent permettre des réponses adaptées aux situations. Ce travail s’avère d’autant plus complexe quand les structures s’adressent à des mères et des pères en grande difficulté psychique, physique et sociale.

 

Contenu

 

  • Contexte propre au maternage, facteurs de risques et de vulnérabilité
  • La relation mère-enfant  les différents aspects de la « compétence maternelle » : les aspects psychiques, les réponses aux besoins de l’enfant…
  • Les partenaires de l’interaction mère-enfant (dans la famille, dans les institutions (médico-sociale-éducatives…)
  • Les compétences du nourrisson et du petit enfant selon les étapes du développement
  • Identifier les compétences du nourrisson et du petit enfant selon les étapes du développement
  • Les signes de dysfonctionnement et perturbations dans la relation mère-enfant
  • La place de chacun et les moyens qu’ont les professionnels pour favoriser l’évolution dans chaque situation

 

Public :

Professionnels des secteurs petite enfance et protection de l’enfance

 

Formateur

Psychologue clinicien, psychanalyste, formateur, expérimenté dans le domaine de la petite enfanc

Dates et tarif

12.13.14 mars 2018

 

3 jours / Paris / Coût : 540 €

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parler aux enfants : dire, non-dire, médire, prédire, interdire ?

« Parole qui rassemble, parole qui sépare »

Pour tous les enfants, les mots, le langage, la parole introduisent à la vie des humains. Il s’agit à la fois de ce qui lie à l’autre et de ce qui en sépare. La parole permet et structure la pensée du sujet. Elle peut être fertile, structurante, mais parfois aussi absente, dangereuse, dévitalisante…

Dans le quotidien, les mots échappent, des phrases se voient formulées sans toujours être pensées, ou bien à l’inverse, les mots se trouvent « pesés »… . Quoiqu’il en soit, la parole produit des effets. Comprendre comment la parole agit permet d’”écouter ce que nous disons”, et participe à l’accueil et au soin de l’enfant.

Cette formation se propose de prendre le temps d’”écouter les mots”, les siens, ceux des autres. Il sera possible de s’interroger sur ces phrases toutes faites, ce qui est dit et ce qui n’est pas dit, et ce que l’on dit sans le savoir, afin d’accompagner au mieux les enfants dans leur entrée dans le langage.

 

Contenu :

 

  • Les enjeux de la parole dans la construction psychique de l’enfant
  • L’entrée dans le langage
  • Le lien entre le corps et les mots, « le corps parlé »
  • Les « douces violences » verbales
  • Langage non verbal
  • Langue, langage, et Trans culturalité : place et fonction de la langue maternelle, l’accès à la langue de l’autre, les enfants non francophones
  • Histoire familiale, silences, secrets et transmission
  • Dire ou ne pas dire, quoi dire, comment dire, de quelle place ?

 

Public :

Cette formation s’adresse à tout professionnel exerçant auprès d’enfants (du nourrisson à l’enfant scolarisé).

 

Formateur : Psychologue clinicien, psychanalyste, EJE spécialisé, expérimenté dans le domaine de la petite enfance

 

 

Dates et tarif

19.20 mars 2018

2 jours / Paris / Coût : 370 €

 

Etre accueillant dans un lieu d’accueil enfants-parents

Les liens parent/enfant conditionnent maturation et accès de l’enfant à la socialisation et à la collectivité. Il s’avère souvent possible de prévenir d’éventuelles problématiques relationnelles et troubles liés à des événements particuliers ou à l’histoire de l’un ou l’autre des parents.

Le lieu d’accueil enfant parent constitue un espace privilégié pour que progressivement certaines tensions se dénouent. Ceci opère grâce à l’écoute, la parole, et à l’aide de rencontres et de jeux. L’enfant hésite, observe et imite les autres enfants. Les parents s’observent, s’évitent parfois, se rapprochent aussi. Les multiples inter-actions entre les uns et les autres et grâce au matériel mis à disposition transforment petit à petit les êtres en présence. L’accueillant est pris de fait dans ce tissu complexe, son expérience et sa formation participent à apaiser des préoccupations, dénouer des tensions, souvent agréablement et positivement pour l’enfant et le parent.

Les accueillants sont aussi témoins des difficultés au respect des règles du LAEP, des oppositions, du surgissement du pulsionnel… La prudence reste de mise lors des interventions, du fait de la fragilité et plasticité du jeune enfant ou du parent. Chaque temps d’accueil demeure imprévisible, innovant, permettant des surgissements d’émotions et de créativité, tant pour l’enfant que pour l’adulte.

 

Contenu :

  • Constitution du lien mère-enfant, père-enfant : quelles connaissances théoriques, quels « effets de mode » ?
  • Fonction paternelle, fonction maternelle, rôle des pères et mères : l’enfant et sa filiation, la différence des places, des générations, des sexes et des cultures
  • Le lieu d’accueil parents-enfants : organisation, règles, espace ?
  • Accueil et animation : ce qui les distingue
  • accueillir l’enfant / accueillir le parent
  • rôle de la parole et du jeu dans la rencontre.
  • place et rôle de l’accueillant
  • La question de la prévention.

 

Public :

Professionnels des lieux d’accueils de petite enfance.

 

Formateur : Psychologue clinicien, psychanalyste.

 

Dates et tarif

8.9.10 octobre – 12.13.14 novembre 2018

6 jours (2 sessions de 3 jours) / Paris / Coût : 1 090 €

Réactualiser un projet LAEP

Les accueillants de LAEP constatent régulièrement la nécessité de questionner à nouveau en équipe leur mode et cadre d’accueil et de réfléchir ensemble à l’éventualité d’un recentrage ou d’une évolution de celui-ci.

Ces temps porteurs d’échanges, favorisent l’intégration d’une diversité des approches dans un projet d’équipe. Ce dernier prend en compte les missions du LAEP tout en demeurant attentif à l’évolution de la parentalité, des besoins des enfants et des attentes des familles. Ces temps de réflexion favorisent aussi une recherche portant sur attitude, écoute, parole, et aménagement à disposition des jeunes enfants et de leurs parents.

 

Contenu :

Retour sur les attentes de départ pour chaque accueillant quant au LAEP.

Description et analyse des satisfactions et des difficultés rencontrées par les accueillants,

Quelles représentations du lieu ? Analyse critique du projet actuel,

 

Recherche de repères pour l’évaluation des effets du LAEP concernant l’enfant, le parent, et le lien parent-enfant.

Quels axes retenir, souligner, développer pour le projet d’équipe du LAEP ?

 

Analyse de la place de chacun dans le lieu : l’enfant, le parent, le groupe de parents et de familles, le binôme ou trinôme d’accueillants.

Travail autour de fondamentaux dont l’écoute, la fonction de la parole, les limites.

Essai : travail d’écriture (projet, charte, règlement du lieu).

 

 

Public : Equipe d’accueillants de LAEP

 

Formateur : Psychologue clinicien, psychanalyste

Dates et tarif

18 juin 2018

1 jour/ Paris/ Coût : 180 €

 

Soutien à la parentalité: accompagner les parents dans la recherche de leur place

Selon certains discours, les désordres psycho-sociaux actuels ont pour origine la crise de la famille et du rôle du père, de plus en plus négligé dans nos sociétés. Ainsi, demande-t-on plus d’autorité, plus de père, disent les uns, le retour à la famille traditionnelle souhaitent les autres, un père et une mère. Que penser de ce lien causal entre crise de la famille et désordre social ? Quelle lecture donner à ces changements sociaux et quelle position adopter face à la diversité qui bouscule nos schémas traditionnels ?

Soutien, guidance, suppléance, médiation : que viennent chercher les parents dans les différents lieux qui leur sont destinés ? Si le terme de parentalité n’est pas récent, son utilisation actuelle tend à gommer les différenciations qui opèrent dans les fonctions parentales. Pour le professionnel, il s’agit de soutenir les fonctions parentales dans la singularité familiale : soutien de ce père, de cette mère, de cet homme, de cette femme, l’aider à prendre sa place, à la reconnaître.

Comment définir des objectifs et les poursuivre ? Dans ce travail avec les parents, comment le professionnel s’engage-t-il, entend-il la mission de prévention ou de protection qui lui est confiée ?

 Contenu :

  • Soutien, guidance, suppléance, médiation…: définir et mettre en œuvre ces différentes fonctions selon la mission du service et les possibilités d’engagement du professionnel
  • Connaissances parentales et savoir professionnel : enjeux des rivalités possibles.
  • Le travail auprès des pères et mères selon la mission de l’institution ou du service (répétition
  • Comment reconnaître et s’appuyer sur les compétences parentales cachées et sur le savoir-faire familial ?
  • Quelles limites au soutien à la parentalité ?
  • Quelles actions proposer dans le soutien à la parentalité ?

 

Public : Professionnels des lieux d’accueils de la petite enfance, personnels des réseaux d’aide à la parentalité, travailleurs sociaux dans les CAF, CCAS, en secteur.

 

Formateur : psychologue clinicien, psychanalyste, expérimenté dans le domaine de la petite enfance

 

Dates et tarif :

19.20.21 novembre 2018

3 jours / Paris / Coût : 540 €

 

 

 

Mettre en place un groupe de parole avec les parents

Le groupe de parole de parents constitue un des modes efficaces de soutien à la parentalité fondé sur le lien social. La mise en mots des éprouvés est facilitée. Encourager parole, écoute, et élaboration entre adultes favorise une distanciation lors des conflits familiaux et aide à leur apaisement. Ces échanges, dans un esprit de soutien et de coopération, restituent au parent sa compétence et son rôle auprès de son enfant et facilitent un travail de repositionnement individuel.

 

Ce groupe réduit aussi les vécus d’isolement et participe à la restauration de l’estime de soi. Il contribue à apaiser les sentiments de dévalorisation et les angoisses afférentes, générant réassurance et meilleur sentiment de sécurité. En revanche, le groupe de parole demande de la part des professionnels qui le mènent, la constance d’un cadre contenant sur le plan des projections et des pulsions.

 

Cette formation propose apports et réflexion sur un ensemble d’éléments clefs : sur quelle éthique se baser pour mettre en place ce type d’action ? Quel mode d’accueil pour chaque parent ? Quelle prise en compte et quels retours dans la dynamique de groupe ? Comment travailler en binôme ?

 

 

 

Contenu:

 

 

 

  • Le groupe et sa dynamique : les situations conflictuelles et la cohésion de groupe.
  • Les modalités : engagement de chacun, respect de la parole de l’autre, confidentialité…
  • Quel positionnement face à l’inhibition, aux demandes narcissiques, aux réfutations mais aussi au déni, au clivage, au fonctionnement pervers ?
  • Les ressentis des intervenants : impuissance, compassion, culpabilité
  • Quelle écoute des intervenants devant les affects dépressifs, l’angoisse, la rivalité, l’agressivité ?
  • Comment prendre en compte la parole de chacun ?

 

Public : Professionnels qui envisagent la mise en place et l’animation de groupes de parents (crèches, PMI et aussi foyers de l’enfance, ASE, pédopsychiatrie…).

 

 

 

Formateur : Psychologue clinicien, psychanalyste, formé et expérimenté à la pratique des groupes de parole d’adultes, et plus spécifiquement de parents.

 

 

 

Dates et devis : 3.4 décembre 2018

 

2 jours / Paris / Coût : 370 €

 

 

En intra sur demande  d’institution

à partir de cinq participants

 

Transmission et générations :

les nouvelles organisations familiales

 

Face aux mutations des formes de famille et aux modifications anthropologiques de leurs configurations, les professionnels s’interrogent sur leur positionnement. S’il n’y a pas de « mauvaises comme de bonnes familles », nous observons, comme l’écrit Irène Théry, une mutation non encore achevée.

 

Cette formation vise à fournir un meilleur repérage de la fonction parentale entre réalité et fantasme, une fonction symbolique. L’historique de cette fonction, et son actualité au regard de la loi, les derniers travaux tel le rapport Giampino, conduisent les professionnels à actualiser leurs connaissances. Comment adapter l’accueil, l’accompagnement et la prise en charge des enfants dans de nouveaux contextes?

 

La place des grands-parents sera étudiée dans le cadre de ces mutations ainsi que la question des liens fraternels au sein de familles de configurations diverses.

 

Contenu :

 

Qu’est-ce que « faire famille » ?

  • Les fonctions parentales, imago et fonctions symboliques.
  • La famille, lieu de la transmission culturelle et intergénérationnelle
  • Spécificités de chacune des formes de la famille contemporaine
  • Places des grands parents dans la famille et dans le développement de l’enfant
  • Le partenariat avec les parents
  • Ressources et fragilités familiales
  • Logiques familiales, accompagnement de l’enfant et des parents
  • Repérage des places. Savoir faire émerger les points d’appuis symboliques et étayer quand les points de fragilité sont identifiés.

 

 

Public : Tous professionnels qui exercent auprès d’enfants, d’adolescents et de familles en difficulté.

Formateur : Psychologue ou sociologue de la famille, expérimenté dans l’aide aux familles en difficulté.

 

Durée : 2 jours

 

Tarif : En institution, 1800 euros les 2 jours.

 

 

 

 

 

 

Comment accueillir les enfants de la migration ? Travailler avec la diversité culturelle

 

Accueillir des enfants dans des structures collectives constitue un enjeu fondamental pour la cité : par ce mode, une transmission du vivre ensemble est possible, tout en soutenant l’enfant dans son développement.

 

Cependant, les professionnels peuvent se trouver démunis face à des comportements dont ils ne perçoivent pas le sens, parce que culturellement codés. De même, certaines pratiques leur sont étrangères et peuvent les déstabiliser et les porter à un sentiment d’impuissance. Dans l’effort d’y trouver du sens, ils peuvent être amenés à les interpréter de manière erronée ce qui peut être générateur de violence pour ces enfants.

 

Il est donc nécessaire de comprendre certains comportements à l’aune de la culture et de l’expérience migratoire, ceci en évitant l’écueil des préjugés. Il est important, face à ces situations nouvelles, d’interroger son propre rapport à la culture de l’autre et quelle place à lui donner pour accompagner ces enfants sur le chemin de futur citoyen.

 

Contenu

 

La notion d’accueil

Notions d’éthnopsychologie, l’enfant dans sa famille dans d’autres cultures

L’approche transculturelle dans l’accueil des enfants et des adolescents

Malentendus, représentations et préjugés

La notion d’éthnocentrisme, regard sur sa propre culture

Le parcours migratoire et ses conséquences

Place de la famille dans le travail d’équipe

Comment accueillir en l’absence d’une langue commune ?

Les habitudes culturelles du quotidien, quelle place dans la vie collective ?

 

 

Public : Tout professionnel amené à travailler auprès des enfants et adolescents, intéressé par cette approche

 

Formateur : Psychologue clinicien, psychanalyste, spécialiste en psychologie transculturelle, ayant une expérience significative auprès d’enfants et d’adolescents issus de la migration.

 

Durée : 3 jours

 

Tarif : sur la base de 2600 euros les trois jours tout compris pour un groupe entre 5 et 12 stagiaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et aussi possibles en institutions

Fiches techniques et devis disponibles sur demande

Développement psychique de l’enfant de 0 à 3 ans et de 3 à 6 ans.
Adoption : la procédure – Comment accompagner les parents adoptants.
L’accouchement sous X
Accueil en crèche d’enfants de parents en difficultés.
Se séparer pour vivre, vivre la séparation.
Peurs enfantines.
Les maternités précoces